Mille sabords !

Chez Tatouage Magazine, l’été a été breton… ou en tout cas marin.
Passons sur le portraituré, le nommé Pop-Eye, qui n’a de marin que le surnom en forme de clin d’oeil, vu qu’il bosse loin de la mer et qu’il peut au mieux se baigner dans la Seine qui coule non loin du studio de Saint-Germain-en-Laye où il officie. Plus concrètement, ce numéro vous emmènera du côté de Saint-Malo pour sa convention, à Saint-Brieuc chez Ronan, et bien sûr Neusky, et surtout à Brest où le grand rassemblement des vieux gréements nous a donné l’occasion de voir que la tradition du tattoo de matafs ne survivait pas que sur les bras de jeunes branchés urbains mais réinvestissait les peaux des vrais, de ceux qui naviguent vraiment.
Bonne lecture et bon retour à la maison !

Jérôme Pierrat, rédacteur en chef